SMS

Nicolas Souchal: trompette

Diemo Schwarz: laptop

fullsizeoutput_390

« SMS nous plonge en effet dans des univers sonores proches des musiques électroacoustiques, sollicitant notre écoute affûtée et notre sensibilité aiguisée lors de nos tentatives souvent vaines de deviner l’origine de ces sons.
SMS nous régale des plaisirs physiques que procurent ces tremblements sombres, ces percussions, ces grandes vibrations, ces sons étrillés à la limite du cri de désespoir, ces agrégats de matières sonores venues d’ailleurs. Et lorsque vous cédez à l’envoûtement, quand vous n’hésitez plus à profiter de toute la puissance et de toutes les irisations des sons, c’est l’ivresse. »

Guy Sitruk sur Jazz à Paris